6.6 C
Paris
samedi 26 novembre 2022
More

    Game Changers’ Saison 2 –

    Catégorie :

    La semaine dernière, il a été annoncé qu’Emilio Estevez ne reviendrait pas pour la deuxième saison de la série Disney + Les Mighty Ducks : des changeurs de jeu. Dans le rapport initial, il indiquait qu’Estevez avait quitté le projet en raison des protocoles de vaccination COVID-19 des studios, ainsi que de différences créatives. Aujourd’hui, Estevez a fait la lumière sur sa sortie de la franchise de hockey à succès.

    Voici sa déclaration complète avec l’aimable autorisation de Deadline:

    Je ne suis pas anti-vaxx. Arrêt complet.

    Je prends cette pandémie très au sérieux, et je suis souvent taquiné au sujet de mon suivi continu des protocoles de sécurité et de mon excès de prudence.

    Je veux aborder ce qui s’est passé et dissiper certains mensonges qui sont apparus dans un article concernant ma décision de quitter “The Mighty Ducks: Game Changers”.

    En dernière analyse, ce n’était rien de plus qu’un bon différend contractuel à l’ancienne et non, comme certains le croiraient, une position anti-vaccin.

    Bien que je ne puisse parler pour personne d’autre sur cette question polarisante et sensible, j’ai ma propre expérience vécue.

    Fin février 2020, à la fin du tournage du pilote de « The Mighty Ducks : Game Changers » à Vancouver, je ne me sentais pas à 100 %. Je l’ai attribué au fait d’être sur un plateau froid et sur une patinoire jour après jour.

    J’ai conduit à Vancouver pour le pilote, en raison de l’annonce d’une “maladie émergente”, qui serait finalement connue sous le nom de “Covid 19”. Ma décision de faire l’aller-retour en voiture était d’éviter les foules massives et les aéroports internationaux. J’ai déjà commencé à porter des couvre-visages, des gants et à utiliser un désinfectant pour les mains. J’aime aussi vraiment conduire à travers et autour de l’Amérique, comme tous ceux qui me connaissent peuvent en témoigner.

    En route de Vancouver à Los Angeles, je suis tombé gravement malade. Une fois de retour à LA, j’ai supplié plusieurs médecins de se faire tester pour cette nouvelle variante de la grippe. On m’a assuré que « Je ne répondais pas aux critères » ou « Il n’y a aucun moyen que vous l’ayez. » Après de multiples efforts, j’ai finalement reçu un test PCR Covid 19 côté voiture le 13 mars 2020. J’ai continué à devenir de plus en plus malade, souffrant de fièvre, de sueurs, de brouillard cérébral et de sautes d’humeur.

    Le 17 mars 2020, j’ai appris que j’avais effectivement contracté Covid 19. Heureusement, je me suis abstenu de rendre visite à mes parents âgés et à d’autres jusqu’à ce que je reçoive mes résultats. J’ai eu des discussions avec des médecins et le personnel de recherche des contacts du département de la santé du comté de LA.

    J’ai souffert l’été et l’automne 2020 de ce que nous appelons maintenant le « syndrome de longue distance ».

    Alors que la série reprenait la production en août 2020, j’ai persévéré à contrecœur, mais je ne savais pas trop comment je serais en sécurité sur le plateau. J’ai remis en question la sagesse de revenir pour faire une émission de télévision au milieu d’une pandémie et comment les acteurs pourraient être considérés comme des «travailleurs essentiels».

    Les producteurs de la série ont fait de leur mieux pour apaiser mes craintes de reprendre le travail. « Vous avez une immunité naturelle ! » « Vous serez le plus en sécurité sur le plateau », m’a-t-on répété à plusieurs reprises. De plus, j’ai été averti par mes anciens représentants des conséquences possibles et des risques juridiques auxquels je pourrais faire face pour ne pas me présenter au travail comme ordonné.

    Alors, je suis retourné à Vancouver. J’ai suivi le mandat de quarantaine canadien ainsi que la stricte “Zone A” sur les protocoles Covid définis. Je ne me suis pas plaint et je n’ai pas divulgué mon diagnostic au public. Je voulais essayer de préserver le moral de l’émission et d’être un leader, tout en souffrant toujours du syndrome du long-courrier. L’héritage de la franchise était plus important pour moi que ma propre santé.

    Rétrospectivement, j’ai choisi à tort de protéger la série plutôt que d’être transparent sur le fait d’avoir contracté Covid-19. J’ai peut-être fourni un autre exemple public à savoir, à quel point nous sommes tous vulnérables à cette maladie mortelle.

    Les « sources anonymes », les producteurs et les showrunners cités connaissent tous la vérité.

    Autrement dit, je suis anti-harcèlement.

    Ma sortie de la série était due à une myriade de différences créatives – tout autre récit est faux.

    Aux fans de la franchise, je suis aussi déçu que vous.

    À mes acteurs et à mon équipe de « Canards », passez une merveilleuse saison 2 dans la série et sachez que vous allez tous me manquer.

    Ce fut un honneur et un plaisir de pouvoir revenir en tant que personnage emblématique et bien-aimé, Gordon Bombay, un personnage qui a été une référence célèbre au cours de mes 40 ans de carrière. Et je remercie le studio et les producteurs d’avoir créé une opportunité pour me permettre de lui rendre visite à nouveau.

    Les canards volent ensemble !

    LIRE AUSSI |  Quand le film Black Widow est-il gratuit sur Disney+ ?

    Lire : Le « Sister Act 3 » de Tyler Perry est toujours à découvrir chez Disney – avec Whoopi !

    Dans le Minnesota d’aujourd’hui, les Mighty Ducks sont passés d’outsiders décousus à une équipe de hockey junior ultra-compétitive et puissante. Après qu’Evan Morrow (Brady Noon), 12 ans, ait été coupé sans ménagement des Ducks, lui et sa mère, Alex (Lauren Graham), ont décidé de créer leur propre équipe d’inadaptés pour défier le coupe-gorge, gagner du tout- coûte aujourd’hui la culture du sport des jeunes. Avec l’aide de Gordon Bombay (Emilio Estevez), ils redécouvrent les joies de jouer juste pour l’amour du jeu.

    La série présente une nouvelle équipe talentueuse de jeunes acteurs prometteurs, dont Brady Noon, Maxwell Simkins, Swayam Bhatia, Luke Islam, Kiefer O’Reilly, Taegen Burns, Bella Higginbotham et DJ Watts.

    Les Mighty Ducks : des changeurs de jeu est produit par ABC Signature, une filiale de Disney Television Studios. Steve Brill est producteur exécutif avec Josh Goldsmith et Cathy Yuspa en tant que producteurs exécutifs et showrunners. Michael Spiller est également producteur exécutif/réalisateur de la série, avec James Griffiths en tant que réalisateur/EP sur le pilote. Emilio Estevez est producteur exécutif et Lauren Graham est co-productrice exécutive. George Heller et Brad Petrigala de Brillstein Entertainment Partners et Jon Avnet et Jordan Kerner sont également producteurs exécutifs non scénaristes.

    Chaque épisode de la première saison est désormais disponible en streaming sur Disney +.

    Continuer la lecture

    VOUS POURRIEZ AIMER :

    Derniers Articles

    TENDANCE

    NEWSLETTER

    NE RATEZ RIEN DE VOS SERIES PREFEREES